De la vitamine D3 ou D2?

Un :

  • Dos qui tire ?
  • Des faiblesses ou douleurs musculaires ?
    Symptômes de maladies virales ?
  • De la dépression, une déprime ?
  • Une crise de tétanie ?
  • Des convulsions ?
  • Une sensation de fatigue et d’épuisement ?
  • Une peau sèche ?
  • Crampes ?

Il est temps de voir du côté de la vitamine D…

Cet article résume ma recherche sur la vitamine D, ses sources, son cycle de transformation dans notre corps, méthodes de le diagnostiquer par un non spécialiste ! ne se substitue jamais à l’avis d’un expert ; n’est présentée ici qu’à un titre pédagogique et de partage…

Toutes les cellules de notre corps en ont besoin. La molécule rentre dans plus de 2000 fonctions dans le corps, elle :

  • Intervient dans l’absorption du calcium et phosphore par les intestins
  • Dans leur réabsorbption par le rein
  • Turn-over et minéralisation osseuse du squelette et articulations.
  • Tonicité musculaire
  • Système immunitaire
  • Appareil cardiovasculaire

C’est un lipide (du gras) de la sous classe des stérols (dont le cholestérol est le plus répandu).

Lipsoluble et hydrophobe.

Nos besoins journaliers en cette vitamine sont de l’ordre de 20 à 50 µg équivalent à 2000 UI. Trop de cette vitamine correspond à plus de 50 000 UI soit 1250 µg.

La vitamine D est la seule vitamine que le corps fabriquerait. Elle existe sous deux formes : D2 (Ergocalciférol) et D3 (Cholécalciférol). Il s’agit dans ce cas de la vitamine D3 d’origine animle ou notre corps. Parente de de la testostérone, cholestérol et cortisol…

D1, D4, D5, D6 et D7 ? en sont d’autres formes de cette vitamine.

D3 de notre corps

Le corps synthétise la D3 au niveau de la cornée de l’épiderme à partir du cholestérol dans la peau en s’exposant au soleil à l’UVB une onde de longueur moyenne 315-280 nm dont une partie est filtrée par l’atmosphère.

Sur l’image, la couche cornée de l’épiderme se situe juste au-dessous de la surface cutanée.

L’exposition du visage et bras pendant 20 minutes à l’UVB suffit à fournir notre stock en vitamine D. Les peaux claires ont besoins de moins de temps d’exposition au soleil. La fabrication de la vitamine est limitée au-delà d’un temps d’exposition au soleil de l’ordre de 30 minutes pour une peau claire et 3 heures pour les personnes à peau plus sombre; La production de la vitamine D par voie cutanée, n’est pas relative à la durée d’exposition au soleil.

D’autres précurseurs ? que le choléstérol ? non… peut-être à découvrir encore !

Ensuite, elle est est absorbée dans le sang sous sa forme inactive, le Calcidiol. C’est dans le rein qu’elle est transformée en sa forme active. Tout est transformé en calcidiol ? oui, il est à voir comme un taxi dans le sang pour le transporter au foie.

Du foie, elle est véhiculée ensuite par le plasma dans le glomérule au rein qui la transforme à l’aide de l’enzyme 1-alpha hydroxylase, en Calcitriol qui est l’une des formes actives de la vita. D ou D3.

Si je prends directement la vitamine D3 ? elle passerait par le même circuit car il faut la transporter et la transformer sous sa forme active ?

L’enzyme 1-alpha hydroxylase ? est sécrété par les cellules principales des parathyroïdes (ou glandes). Son adversaire est la Calcitonine sécrétée par la thyroïde.

Pas d’enzyme 1-alpha hydroxylase ? alors c’est l’enzyme 24-hydroxylase au niveau du rein qui s’en occuppe du calcidiol pour générer une version moins active de la D3.

L’excédent est stocké ensuite dans le foie, muscles et tissu gras.

D2 végétal et D3 d’origine animale

L’autres source de la vitamine D sont les aliments suivants dans les proportions pour 100g :

  • vita D3 :
    • jaune d’œuf, beurre 0.6 µg
    • poisson de mer gras : harengs, saumons, anchois 12 µg
    • sardines, maquereaux 8 µg
    • thon 3 µg
    • huile de foie de morue 200µg pour 100g
    • foie de morue 54 µg
  • vita D2
    • chocolat noir 5 µg
    • champigoon
    • cereales

La vitmaine D dans les aliments passe par l’estomac.

Partiellement absorbée dans la partie terminale de l’intestin grêle, grâce aux sels bilaires ou acides formés de dérivés du cholestérol (d’où l’intérêt du gras) + stéroïde acides sécrétés par le foie et stockés dans la bile, est envoyée dans le sang.

La vitamine D2 ergocalciférol, au contraire de la vitamine D3, provient de l’exposition aux rayons UVB de l’ergostérol, qui est un champignon parasite du seigle.

La D2 se fixerait moins bien sur le mécanisme du transport sanguin. Si à doses équivalentes, le taux de l’hormone actif de la vitamine D diminuerait plus avec la D2. L’hormone issue de la vitamine D2 se détruirait plus facilement. Et, au passage par le foie, la vitamine D3 serait 5 fois mieux transformée que la D2. La vitamine D2 puiserait dans la réserve de la vitamine D3 et serait 2 fois moins efficace et 2 fois plus toxiques…

Vive la D3 !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *